Leur bien-être sur la piste fait l’objet de la même surveillance que leurs conditions d’hébergement. Encadrée par les Services Vétérinaires (DDPP75), la présentation d’animaux non domestiques nécessite l’obtention d’autorisations préfectorales et de divers certificats dont, notamment, ceux de capacité et d’ouverture.

Une extrême attention est portée à nos pensionnaires afin de garantir leur sérénité, d’optimiser leurs conditions de vie et d’assurer leur sécurité et celle du public.

Le tigre par exemple, peut être  originaire du Bengale, d’Indochine, de Chine, de Sumatra. Le tigre de Sibérie est aussi originaire du continent asiatique, sa couleur est identique à celle de ses cousins des climats équatoriaux.Hans Suppmeier veille notamment à leur donner une alimentation équilibrée, chacun d’entre eux mange de 8 à 10 kg de viande par jour (bœuf ou poulet). Leur régime est complété par des apports vitaminés, et un contrôle sanitaire est régulièrement effectué par le Dr Bruno Kupfer, spécialiste des félins et passionné par les animaux exotiques.À l’état sauvage, la longévité d’un tigre en bonne santé est estimée à une quinzaine d’année. En captivité, elle peut atteindre 25 ans.

Le Cirque d’Hiver Bouglione est un ardent défenseur de la présence des animaux au Cirque, mais aussi des conditions d’hébergement et des soins apportés, d’où son soutien à l’E.C.A (European Circus Association) qui œuvre à Bruxelles de façon constructive.

L’entrée de la ménagerie du Cirque d’Hiver Bouglione en tournée se fera sur donation libre avec un montant minimum de 2 euros, les dons seront reversés à  l’association AWELY, organisation internationale française de protection des animaux fondée par Renaud Fulconis.

logoAwelyTexteP411